MACON BEAU SITE (71) 41 logements réhabilités à forte valeur énergétique 

04/04/2022

MACON BEAU SITE octobre 2020 - février 2022 
41 logements réhabilités à forte valeur énergétique 
Surfaces habitables 1 873,37 m²  
Coût des travaux 1.6 million d’euro.

 

Travaux réalisés :
Réfection toiture, zinguerie, désamiantage, isolation des combles, ITE, réfection peinture des ouvrages métalliques et bois, remplacement portes palières, menuiseries extérieures et VR, réfection chaufferie, création VMC, mise en sécurité électrique de chaque logement, des parties communes, réfection totale des salles de bain et cuisine avec leurs embellissements, changement des sols souples, réfection des halls d'entrée et des cages d'escaliers.


La problématique :
Réhabilitation complète de 2 bâtiments en site occupé dans un contexte locatif compliqué avec des locataires sous tutelle/curatelle, organisation et gestion d’un relogement temporaire des locataires par rotation, au fur et à mesure des travaux selon logements vacants.


Rencontre sur site avec Annie Develle, Myriam Bouillet du bureau de Charnay les Macon, Audrey Loisy et Denis Ducard du service réhabilitation.

 

Il fait beau ce matin. Et ce frais soleil de printemps s’est invité pour souligner justement les nouvelles façades de ces deux bâtiments fraîchement réhabilités, l’adresse se trouve au bout d’une impasse dans un quartier résidentiel aux jardins fleuris. Ici, dans un espace bien organisé se trouvent un bâtiment R+2 et un bâtiment R+3, des garages, le tout sur un beau terrain plat arboré qui accueille même un espace détente sous deux beaux marronniers et quelques jardinets potagers.


« Lorsque la SEMCODA a racheté ces bâtiments en 2019 on était bien loin de ce qu’ils sont aujourd’hui ! » Denis Ducard responsable de l’opération de réhabilitation sait bien de quoi il parle et lorsqu’il a visité les deux bâtiments pour la première fois, il a pu mesurer l’ampleur du travail à réaliser pour que les appartements et bâtiments redeviennent vivables. « Lors d’un rachat de bâtiment on a parfois des surprises… En revanche le point très positif de cet investissement c’est sans aucun doute sa situation très attractive et son volume à taille humaine. Mais il a fallu faire un gros travail pour rendre les 41 appartements confortables, agréables à vivre et énergétiquement sobres. Beaucoup de choses ont été revues : abandon des vides ordures, des chauffe-bains, des baignoires sabot, des bidets, la toiture a été intégralement refaite, les menuiseries, l’isolation, le système de chauffage… je dirai que ces bâtiments souffraient d’un abandon total d’entretien depuis qu’ils avaient été construits en 1962 pour l’un et 1966 pour l’autre. A se demander comment des locataires pouvaient rester ici. » Audrey Loisy son assistante ajoute « Cet état de fait avait d’ailleurs provoqué de la vacance : tous les appartements n’étaient pas occupés, car certains vraiment délabrés ne pouvaient tout simplement plus l’être. L’ensemble des garages était aussi à revoir entièrement ! ». 
« Afin d’obtenir les subventions à la hauteur du chantier à réaliser nous avons augmenté la performance énergétique visée. Laine de chanvre, laine de bois…  Le travail sur l’isolation a été particulièrement pensé pour offrir à nos locataires des économies d’énergies significatives. J’ajouterais, précise Denis, que le système d’eau chaude sanitaire a été entièrement repensé : nous avons choisi d’installer un système commun aux deux nouvelles chaudières collectives gaz à condensation. Par expérience, ce choix nous permet d’avoir de meilleures performances énergétiques et toujours une chaudière en service si l’une des deux est en maintenance mais aussi de réduire les charges avec notamment les coûts d’abonnements individuels en moins. Nous avons aussi installé une ventilation très performante afin de prévenir les pathologies des habitants et du bâtiment. L’aération reste essentielle à la salubrité des logements. »
Le projet a pour objectif d’obtenir le niveau de performance énergétique BBC rénovation (critère du programme Effilogis de la région Bourgogne Franche-Comté).

 

C’est Annie Develle, chargée de clientèle du bureau de Charnay-lès-Mâcon, qui s’est occupé avec Myriam Bouillet de la délicate opération de gestion des locataires, de leurs déménagements pendant les travaux et de leurs ré-emménagements. Délicate parce qu’une partie des locataires (8) sont sous tutelle ou curatelle… Denis et Audrey ont d’ailleurs travaillés très en amont avec l’UDAF afin de présenter le projet et de préparer le travail du bureau de Charnay. 
« Comme tous travaux en site occupé il a fallu organiser une « opération tiroirs » pour intervenir dans chaque appartement. En tout, il y avait 29 familles à déplacer dans des logements temporaires. Nous avons été très attentives, très pédagogiques, très présentes pour nos locataires. Mais pour ces 8 locataires sous tutelle/curatelle nous l’avons été encore plus ; nous devions leur expliquer le plus simplement possible ce qui allait se passer, les accompagner et surtout les rassurer. Lorsque l’on gagne leur confiance tout devient plus facile et je pense que c’est ce que nous sommes arrivées à faire ». Nous explique Annie. « L’opération tiroirs a consisté à déplacer progressivement les locataires en suivant l’avancement des travaux colonne par colonne. Nous devions nous coordonner le plus justement avec les plannings de Denis et Audrey. Les 29 familles – ici il n’y a qu’un T1 bis, des T2 et quelques T3- sont restées entre 8 et 12 semaines dans leur logement temporaire. Elles ont été patientes, elles savaient que c’était pour avoir une nouvelle qualité de vie. »

Pour Myriam qui a secondé activement Annie «  Cela s’est globalement bien passé. Il y a quand même toujours les « grognons ». C’est comme ça ! Mais dans les faits, ils sont tous ravis du résultat. »

Annie conclu : « Aujourd’hui aucun de nos locataires n’a envie de partir, d’autant plus que les loyers n’ont pas été augmentés ! D’ailleurs, nous remplissons très rapidement les 10 derniers appartements vacants. Il y a une forte demande sur le secteur et l’attractivité de l’adresse ainsi que les loyers sont de gros atouts pour la location. »